Le 3 octobre 2018 – Déclaration

Non classifié(e)4 octobre 2018

Fredericton (N.-B.): Je veux que tous les gens du Nouveau-Brunswick sachent que nous travaillons fort pour nous assurer que notre province aie le gouvernement stable qu’elle mérite.

Après quelques jours de discussions avec le Parti vert, je suis heureux de dire que nos discussions se sont bien déroulées et que nous avons trouvé de nombreux enjeux sur lesquels nous sommes alignés. Nous comprenons mieux comment nous pouvons travailler ensemble à l’avenir pour le bénéfice de notre province.

Nos discussions avec M. Coon et le Parti vert se sont déroulées de manière ouverte et transparente, en mettant l’accent sur le processus.

Je tiens à préciser que ce que j’ai dit la semaine dernière est toujours valable. Nous n’avons pas l’intention de former un gouvernement de coalition avec quelque parti que ce soit et j’étais sérieux lorsque j’ai dit qu’il n’y aurait pas d’entente secrète.

David Coon et moi sommes tous les deux expérimentés à l’Assemblée législative et nous savons que le processus ne fonctionne pas. Nous voulons nous assurer de trouver une solution pour tous les députés.

Comme vous le savez déjà, M. Austin a confirmé à la lieutenante-gouverneure qu’il ne déclencherait pas d’élections avant au moins 18 mois si notre parti formait un gouvernement minoritaire. Je crois que M. Coon veut également éviter une autre élection.

Je veux que les Néo-Brunswickois sachent qu’il est urgent que nous fassions face à l’incertitude de notre province.

Tandis que Brian Gallant essaie de faire traîner le processus afin de pouvoir continuer à attirer l’un de mes députés provinciaux, le Nouveau-Brunswick en paie le prix.

Les nouvelles nous avertissent quotidiennement que notre cote de crédit pourrait être abaissée en raison de l’incertitude à laquelle fait face notre province. Un déclassement ne fera qu’aggraver notre situation financière et nuira à notre économie.

Cela signifie que nous allons payer plus d’intérêts sur notre déficit et nous ne pouvons pas nous le permettre.

Il existe également d’autres problèmes urgents qui touchent la vie quotidienne des Néo-Brunswickois.

C’est pourquoi nous devons régler cette question et fournir à notre province une résolution aussi rapidement que possible. Le Nouveau-Brunswick a besoin d’un gouvernement qui fonctionne.

C’est pourquoi je demande, encore une fois, à Brian Gallant de se montrer responsable et démissionner.

Brian Gallant ne fait que retarder l’inévitable. Je crois que c’est maintenant clair que malgré ses efforts de manipulation – mes députés ne sont pas à vendre.

M. Gallant devrait peut-être se concentrer sur le fonctionnement interne de son propre parti. D’après ce que je comprends, plusieurs personnes dans son propre caucus questionnent son leadership.

Étant donné qu’il a perdu un gouvernement majoritaire, ce que j’entends ne me surprend pas.

Nul ne contestera que M. Gallant a perdu les élections.

Je suis très encouragé par le fait que David Coon souhaite, comme moi, une Assemblée législative efficace pour tous les députés. Je suis certain que nous sommes tous les deux en mesure de mieux comprendre comment nous pouvons travailler ensemble.

Il est clair que les Néo-Brunswickois veulent que la législature adopte un esprit de coopération et je suis voué à cet objectif.

Nous allons faire en sorte que l’Assemblée législative fonctionne mieux et de manière plus inclusive pour tous ses membres.