Un gouvernement progressiste-conservateur fera appel à l’expertise locale en matière de protection de nos ponts couverts

Plateforme16 septembre 2018

St. Martins, N.-B.:  Aujourd’hui, Blaine Higgs a identifié une situation avantageuse pour les Néo-Brunswickois, qui à la fois empêcherait la destruction inutile de nos ponts couverts et nous donnerait l’occasion d’appuyer les entreprises locales.

« Les libéraux de Brian Gallant ont laissé tomber ces éléments précieux de notre patrimoine », a déclaré Blaine Higgs, chef du Parti progressiste-conservateur du Nouveau-Brunswick. « Nous avons une expertise de classe mondiale dans la construction de structures en bois rentables ici même au Nouveau-Brunswick. Tant que c’est le cas, il n’y a aucune excuse pour un pont préfabriqué en acier. »

Aujourd’hui, M. Higgs a visité le pont en bois endommagé et le pont démontable de type Bailey à St. Martins avec des dirigeants de Wood Research and Development, une société internationale dont le siège social canadien est situé à Lower Cape, au Nouveau-Brunswick.

Mr. Higgs s’est engagé à:

Protéger les ponts couverts de notre province en tant qu’élément important de notre infrastructure de transport rural et de notre proposition de valeur touristique.

Insister pour utiliser les entreprises du Nouveau-Brunswick pour le travail du gouvernement chaque fois que possible.

Concevoir les contrats du gouvernement avec les produits et services du Nouveau-Brunswick.

Les ponts couverts du Nouveau-Brunswick figurent sur la liste des 10 lieux les plus menacés de 2018 de la Fiducie nationale du Canada – une liste qui identifie les lieux historiques à risque en raison de la négligence ou du manque de financement.

« En 1953, nous avions 340 ponts couverts. Aujourd’hui, il n’y en a plus que 58. Avec chaque pont que nous perdons, nous perdons également notre lien avec notre passé », déclare M. Higgs. « Nous ne perdrons plus de ponts inutilement. Ça n’arrivera pas pendant mon mandat. »